Sortie du 24 juin 2020 : Lac Vert , lac du Forlet, les hautes Chaumes

Passant par le lac Vert et le lac des Truites et à travers des prairies fleuries, côtoyant des Vosgiennes noir et blanc, forêt d’épicéas parsemés de fougères, de myrtilliers, avec des grimpettes sur sentiers abruptes et rocailleux, des belles falaises, notre rando a été propice à la quiétude dans la nature mais aussi a un effort physique apaisant.

Anecdotes, petites histoires :
> Le lac vert a été surélevé entre 1850 et 1862 pour porter sa surface de 4.2 à 7.2 ha et sa profondeur à 17 m. Son nom provient de la multiplication rapide des plantes aquatiques qui lui donnent cette teinte verdâtre.
> On prétend que les vaches des Hautes Chaumes aiment particulièrement boire cette eau et elles donnent ainsi un bien meilleur lait.
> Le lac du Forlet aussi appelé lac des Truites, à tort semble t-il, car son nom dérive de Foehre (pin) et non de Forelle « truites », superficie de 3 ha et une capacité de 162000 m3.
> Le gazon du Faing tire son nom des marécages et tourbières qui parsèment se pentes.
> Les Hautes Chaumes sont truffées de dents-de lion pyrénéennes aux fleurs jaunes.
> De nombreuses digitales (doigt de gant) aux abords des chemins semblent avoir des valeurs thérapeutiques, l’extrait des feuilles produit un tonicardiaque régulant les mouvements du coeur.
> Le Tanet, (1292 m) couvert de blocs rocheux , une vieille dénomination Heidenrampf (tête), domine le lac vert avec le cirque glacière de Seestaettle .
> Les myrtilles des marais ou brimbelles, fruit un peu fade, un peu narcotique, d’où le nom allemand « Rausch »beren.

Texte Huguette, Photos Georges, Jean-Marc, Huguette
Source d’inspiration : Mes balades préférées dans les Vosges de Daniel Wenger, merci