Sortie du 11 septembre 2019 : Hilsen, Petit Ballon

Pour cette sortie dans le Florival, ce sont nos véhicules qui ont fait la montée bien raide de 450 à 900 m de Linthal au Hilsen en quelques petites 10 minutes…
Mais c’est par une température douce de 15°C que notre peloton de 12 randonneurs s’est échauffé entre le parking, les chemins du hameau de Hilsen, les sentiers dans les pâtures à chevaux, le refuge des Amis des Vosges de Wittenheim vers le col de Hilsenfirst. Ceci en appréciant une belle vue sur le vallon encaissé de Linthal, et jusqu’à Guebwiller. Après quelques grosses pierres de la Steinmauer nous voilà au refuge Bockswasen, avec une vue panoramique sur toute la vallée de Munster sous le soleil. Et même jusqu’au Ht-Koenigsbourg. En passant à portée de voix de la ferme-auberge Rothenbrunnen, des grognards (déjà fatigués ?) voudraient un amer bière, non mais !, alors que les muscles sont bien chauds ?
On s’engage vers la crête du Steinberg et ses granits énigmatiques. C’est un site chargé de mystères avec ses fantastiques amas rocheux, dont seul le Temps en connaît les secrets. Il s’agirait d’un haut-lieu vibratoire. Nous allons donc nous charger de ses énergies pendant que nous alimentons nos estomacs, assis sur les granits du Grothkopf, et contemplant les Hohneck, Tanet, Hohnack, etc.
Encore une petite descente, et nous virons vers le Schoenenklang, par un joli sentier bien dégagé et en « fausse montée ». Par ici, ce sont les chaumes, les myrtillers, les genévriers et de rares conifères, laissant défiler le paysage de nos Vosges. Nous ne passerons pas devant l’auberge Kahlerwasen (pour ne pas descendre de 50 m pour les remonter ensuite). Nous passons le parking du col (rempli de voitures) et contournons le sommet du Petit Ballon vers le Mullermatt, bien placé sur son versant sud. Le chemin rural, balise triangle bleu, nous descend tranquillement à la ferme-auberge du Hilsen, et quelques mètres en-dessous à nos véhicules.
Tout en prenant le temps d’apprécier le parcours, nous avons bouclé les 16 km et 600 m de dénivelé positif en 5 h, plus 1 h de pause pique-nique. Ce qui est très honnête…

 Texte Georges – Photos Georges, Huguette, Robert