Sortie du 9 janvier 2019 : Autour de l’aérodrome de Habsheim

La sortie initialement prévue au Isteinerklotz en Allemagne a été remplacée par une promenade départ local SSOL vers l’aérodrome de Habsheim.
Et pour cause: la neige tombait drue et donc pas question de faire la balade en Allemagne. Bien que le temps n’était pas propice, nous nous sommes retrouvés à 28 personnes.
Grâce à Pierre, nous avons bénéficié d’une visite des locaux de l’aéro-club du Haut-Rhin et son atelier de rénovation.
Les personnes rencontrées sont des passionnés qui passent des heures à rénover, entre autres un planeur de 1962, et à entretenir le reste de la flotte.
En repartant, la neige a cessé de tomber et nous avons même eu droit à un timide rayon de soleil.
Nous avons longé l’aérodrome vers les anciens bâtiments de l’aviation militaire (environ 30 ans qu’ils ne sont plus utilisés).
En cours de chemin, la pierre commémorative rappelant le crash l’Airbus A320 qui a eu lieu le 26 juin 1988 lors du meeting aérien.
Nous avons continué par des chemins en forêt, nous sommes passés devant la gravière Sagra (plus de 60 ans d’existence) et retour au local.

L’aéro-club du Haut-Rhin : www.achr.asso.fr —> terrain —> Histoire

Petite histoire de l’aérodrome
Le terrain d’aviation de Mulhouse-Habsheim fût créé en 1906. Un terrain né Allemand puis devenu Français….
Dans le monde entier, l’engouement et les initiatives, dès les premiers vols des pionniers, furent innombrables et Mulhouse devint un foyer aéronautique de première importance, avec les avions AVIATIK.
A l’issue de la Grande guerre, pendant laquelle AVIATIK a produit des milliers d’avions, l’Alsace retrouve le giron français, et l’aérodrome de Mulhouse-Habsheim se consacre pour deux décennies à l’aviation légère locale.
Le premier meeting a eu lieu en 1910.
En 1928, des passionnés créent le club « l’Hélice » puis, en février 1930,ndéposent les statuts de l’Aéro-club du Haut Rhin (ACHR).
En août 1939, le terrain est occupé par l’Armée, les avions sont réquisitionnés par l’Armée de l’Air et ceux appartenant à l’état rejoignent leur base d’affectation.
Néanmoins, trop loin des fronts, il sera peu utilisé (liaisons, secours,…). La renaissance de l’aérodrome, sitôt après la guerre, tient au dynamisme des dirigeants de l’ACHR et à la politique de l’état consistant à mettre à disposition des clubs des avions neufs ou révisés. C’est une période faste qui voit aussi le développement de l’activité de vol à voile et le développement de la construction amateur.
Au début des années 60, Mulhouse-Habsheim devient de surcroît un terrain militaire de la guerre froide, de 1962 à 1977, avec la construction d’une base de l’ALAT accueillant le GALDIV 7. Après la fermeture, l’activité continue avec l’aviation légère, le développement de plusieurs aéro-clubs, et enfin l’activité d’ULM.
Actuellement, l’aérodrome de Mulhouse-Habsheim, ouvert à la circulation aérienne publique, regroupe 8 aéro-clubs !
Source : www.rotorclubalsace.club/? —>l’aérodrome

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.