Marche du 14 Mars 2018 – repas fin de saison – ANDLAU

Château d’Andlau – Pour cette sortie de fin de saison, notre guide du jour nous a concocté une belle rando sur les hauteurs d’ANDLAU dans le Bas-Rhin.

Petite histoire : A l’origine d’Andlau, la fondation au 11ème siècle d’une Abbaye bénédictine. Autour de l’abbaye se forme une petite ville que l’abbesse donne en fief en 1364 à la famille noble d’Andlau, une des plus illustres d’Alsace, une des lignées les plus anciennes de France, référencée 12eme siècle. La commune est alors entourée de forêts et de vignobles, et compte 18 moulins.

Une heure de covoiturage et les voitures stationnent au pied de l’église abbatiale Sts Pierre et Paul. Avec le soleil et un climat doux, la trentaine de marcheurs se met en route, grimpe dans les vignobles jusqu’à la forêt. Après une première pause au col de Crax, du nom d’un premier château d’Andlau, aujourd’hui démoli, la petite troupe atteint le point de vue de la Roche de Sainte Richarde, fondatrice de l’Abbaye et non pas de l’abbatiale. Un vaste panorama sur les Vosges et la ville d’Andlau en contre-bas s’offre à nous.

Avant le repas, nous faisons une étape au château moyenâgeux du Haut Andlau. Construction de la maison d’Andlau, en gros blocs granitiques, des murs larges et massifs, enfermant de grandes salles intérieures et flanquées de 2 imposantes tours typiques des châteaux du 13ème siècle. Ce château est régulièrement entretenu par une équipe de bénévoles.

Le repas de midi est pris à la Ferme Auberge du Hungerplatz avec, comme cerise sur le gâteau, le chant de l’aubergiste accompagnée de sa guitare ; nous étions ravis du repas, du service et de la partie musicale/chant.

Puis nous redescendons sur Andlau via le château de Spesbourg, également de la Maison d’Andlau, même époque et même style que le château du matin, avec un donjon carré et le logis protégé par un imposant mur-bouclier. Inhabité depuis 1689.

Les deux châteaux, Haut Andlau et Spesbourg, actuellement restaurés, sont classés monuments historiques.

La balade se termine par la visite de l’abbatiale, bel édifice consacré par le pape Léon IX en 1049, regroupant de remarquables éléments romans dont, une crypte du 11ème siècle gardée par une ourse, animal de la fécondité, en grès ; elle est un lieu de prière et est un des plus vieux lieux de pèlerinage à la Vierge d’Alsace. Un porche et une frise historiée du 12ème siècle haute de 30 m qui compose le plus riche portail sculpté de la région, la Vierge datant des 15ème et 16ème siècle et la chaire datant de 1703.

Nous reprenons la route pour nous retrouver au local de la SSOL et se désaltérer. Encore merci à notre guide pour cette belle rando-découverte. (texte Jean-Michel)

Laisser un commentaire