Marche du 24 Janvier 2018 – L’ÎLE DU RHIN

Circuit de l’Ile du Rhin – Nous étions 36 pour la balade sur l’île du Rhin sous un ciel clair et avec un magnifique soleil. Nous avons pris le départ depuis le parking ombragé situé près du barrage de Märkt (Allemagne). Nous avons traversé le barrage pour nous retrouver du côté Français, au bord du Canal d’Alsace. La force de l’eau et les tourbillons étaient vraiment impressionnants avec un bruit assourdissant. La quantité d’eau transitée du Grand Canal vers le Vieux Rhin est de 52 m3/seconde. De là, nous sommes descendus pour rejoindre la réserve naturelle et longer le lit du Rhin. Dès l’entrée, nous nous dirigeons vers une petite cabane qui sert d’observatoire. Le vaste projet de renaturation de l’Île du Rhin démarré en 2013, touche à sa fin. Une nouvelle rivière, le Petit Rhin, est apparue entre le Grand Canal et le Vieux Rhin. L’espace terrestre et aquatique est, autour d’elle, complètement modifié et permettra le retour ou le maintien de nombreuses espèces végétales et animales. L’île du Rhin est aujourd’hui une zone protégée faisant partie de la Réserve naturelle de la Petite Camargue Alsacienne et ouverte aux visiteurs dans le respect de la réglementation. Il s’agit de lieux exceptionnels d’hivernage pour les oiseaux d’eau avec plus de 60 000 individus en janvier comme le canard colvert, le canard chipeau, le fuligule morillon et l’aigrette. Des mesures d’aménagement plus respectueuses de la nature tendent à diminuer les pollutions industrielles et urbaines. Le rétablissement de la continuité sur le Rhin avec la création de passes à poissons participe au retour du saumon atlantique. La nouvelle passe à poissons qui s’étend sur plus de 200m de longueur, est intégrée en grande partie à la nouvelle centrale hydraulique, la centrale K. Elle est composée de deux circuits : l’un de montaison et l’autre de dévalaison. Nous apercevons les barres d’Istein. Elles sont apparues suite à la canalisation du Rhin au XIXème siècle qui a provoqué un surcreusement du lit, ces 2 barres rocheuses, prolongement des derniers contreforts de la Forêt Noire voisine, émergent de l’eau et rendent le cours d’eau impropre à la navigation.  Après en avoir pris plein les yeux, nous abordons le chemin du retour en longeant le Canal d’Alsace où nous avons pu apercevoir 2 gros bateaux, quelques canards et des cygnes. Nous retournons au local SSOL pour un petit moment convivial autour d’un vin chaud. Belle journée ensoleillée et bonne ambiance.

Laisser un commentaire