La place des Filles..? (12/07/2016)

PFP
La place des filles… Sois belle et jolie… et tais-toi s’il te plait ! Espérons que ce ne soit pas que cela…

Je sais que cet article n’intéressera peut-être pas grand monde… Si je m’en tiens aux statistiques, moins de 10 % de la population cycliste française… Les filles, quoi !

J’ai déjà écrit sur ce sujet, et je continuerai à le faire chaque fois que je sentirai que cela est nécessaire. Les filles sont l’objectif principal de ces dernières années, en 2014, la FFC en a fait son cheval de bataille, en FSGT, des progrès véritables ont été faits ces dernières années. Récemment encore on a distribué des maillots de championnes d’Alsace FSGT alors qu’il n’y avait que quelques filles en course. Mais malgré ces avancées, le tout reste bien fragile, et au quotidien, cela ne s’arrange pas toujours. On pourrait même dire que cela se dégrade à nouveau, c’est la perception que j’ai, et qu’ont les filles cette année.

Afin de ne pas rester dans le vague, je vais donc donner des exemples, qui ne veulent pas stigmatiser telle ou telle instance, mais qui permettront d’amener certaines personnes à réfléchir et à comprendre le malaise… des filles.

Revenons donc sur les deux dernières courses VTT FSGT :

Dimanche, lors de la super Cup à Munster, regardons ce qui s’est passé (et qui pour beaucoup est passé inaperçu).
Course des pupilles, les filles ont été placées derrière les garçons sur la ligne de départ, les trois filles concernées ont plutôt été dépitées… Si on regarde les temps d’arrivée, la première fille a quand même du doubler presque la moitié du peloton (on ne tient pas compte du fait qu’elle a certainement été ralentie par le trafic :)).
Course des benjamins, les filles sont parties ensemble avant les garçons (1 minute ou 1 minute 30), ce qui permet aux garçons de ne pas être gênés quand ils rattrapent les filles car cela ne s’est pas passé dans long single de la montée où il est difficile de dépasser et où l’on peut perdre beaucoup de temps. Elles n’ont d’ailleurs pas trop gêné les garçons, surtout pas la première, qui n’a jamais été rattrapée :). Cela se pratiquait ainsi les autres années, et je trouvais que c’était plutôt une bonne chose, c’est le même modèle de départ que l’on trouve au cyclocross en Suisse…

Course des minimes, les filles sont mis derrière les garçons et on leur annonce qu’elle partiront après. Au moment du départ, c’est l’anarchie, les garçons s’élancent, les filles attendent, il leur sera annoncé, allez, c’est parti, qu’est-ce que vous attendez… beau départ de course, bien sûr pour elles, bloquées derrière les garçons à l’entrée du single montant.
Quand on regarde les résultats des filles minimes, on s’aperçoit qu’elles se classent souvent entre la 7ème et la 15ème place au scratch selon la difficulté du parcours, en FFC, on les met souvent sur la troisième ligne, aux environs de la dixième place, à défaut de les faire partir en décalé…
Course des cadettes, je n’ai rien à dire, je n’ai pas vu le départ…
Course des juniors, là un grand mystère plane, les filles sont les seules à être classées dans le même tableau que les garçons, sans aucun temps (je suppose donc qu’elles étaient à plus d’un tour d’Axel Zinglé), mais je suis pourtant sur, en ayant regardé la course (pas jusqu’au bout d’où mon questionnement), qu’elles n’étaient pas toutes derrière le dernier garçon, elles ont peut-être effectué moins de tour, mais l’absence de références chronométriques est tout de même un peu gênante…

Comme évoqué plus haut, ce ne sont pas des critiques, mais des questions à se poser de façon plus générale sur le manque d’effectif féminin. On peut d’ailleurs souligner (c’est peut-être un hasard), que les benjamines sont nombreuses actuellement (peut-être les effets bénéfiques du comportement des deux dernières années envers les filles), mais faut-il attendre de les considérer qu’elles soient plus nombreuses, ou faut-il au contraire mener une politique pour les motiver à venir faire du vélo en compétition..?

Je continue encore mes constats avec le deuxième évènement, toujours en FSGT, les Fédéraux, qui se sont déroulés début juillet…
J’ai regardé les résultats et donc de nouvelles questions :
Classement scratch chez les minimes, les filles ont-elles couru avec les garçons, ou seules..?
Je sais qu’il y a eu des récompenses séparées, alors pourquoi ne pas faire l’effort d’un classement à part ?
Plus hallucinant encore, un classement féminines-tandems. Je ne sais pas si ils ont couru ensemble, mais deux hommes pour rouler contre des filles, ce n’est pas très loyal 🙂

Bref, je pourrai continuer comme cela, mais je vais m’arrêter là, en citant le fait, que déjà chez nous à Habsheim, première course de la saison, les filles avaient été reléguées en fin de grille, cela m’avait fortement dérangé, en tant que défenseur du cyclisme féminin (triste titre que celui-là, il ne devrait pas exister), c’est évidemment un retour en arrière par rapport aux années précédentes, et je pense qu’il faut vraiment être attentif à tout cela, d’autant, que si l’on regarde les résultats des Fédéraux FSGT, les deux seuls maillots tricolores ramenés en Alsace sont… FÉMININS bien sûr !

IMG_1925

IMG_1941

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “La place des Filles..? (12/07/2016)”