Championnats de France FSGT de cyclocross : l’Aventure (23-24/01/2016)

Titre_1

Une Aventure Humaine avant tout, un week-end sportif partagé avec d’autres membres du club, voilà ce que nous avons vécu le week-end dernier à Créney-Près-Troyes.

Cette année, quatre des nôtres concouraient aux championnats de France de cyclocross FSGT. Mais c’est une équipe entière et unie qui s’est déplacée : Lyson, Lucas, Évelyne et Tony pour les coureurs, Daniel, Christine, Patricia et moi-même pour les accompagnateurs, et même nos supporters avec Hugo et Danièle. Ca c’est pour le club. Sinon, il y avait aussi les autres Alsaciens, mais cette année, je dois dire que l’importance de la sélection n’a pas permis de constituer un groupe très compact, chacun œuvrant un peu plus au sein de ses partenaires de club.

Pour la SSOL, première épreuve, celle de Lyson, la course minime (avec filles et garçons courant ensembles, mais classement final séparé). Nous sommes arrivés sur le terrain, très gras (il avait plu toute la nuit pratiquement et la veille également), Tony nous a rejoint assez rapidement. Lyson est partie rapidement à la reconnaissance à vélo pendant qu’Évelyne faisait le tour de son parcours à pied. Tony, lui partait également sur le circuit avec le vélo. Puis l’heure de manger, le nettoyage et la préparation des vélos, la reconnaissance avec le deuxième vélo, puis à partir d’une heure, l’échauffement avant la course. Dernières discussions sur le circuit et les différents plans tactiques possibles selon le déroulement de la course (en effet, aux Fédéraux FSGT on ne connaît pas ses adversaires, il faut donc s’attendre à toutes les options). Lyson est concentrée et appliquée, je lui reconnais cette attitude des grands jours, sur les grandes courses, où tout est carré, elle ne laisse rien au hasard…

13h45, elle ajuste sa tenue, prépare le développement du vélo pour le départ et va s’avancer sur la ligne pour la mise en grille. Le stress monte en moi (on a toujours envie du meilleur pour son enfant), dernières consignes, fais-toi plaisir, fais ce que tu sais faire, garde la tête froide, en cas d’imprévu c’est avec la tête que tu peux gagner… Mais fais toi plaisir, surtout…

Départ de la course, Lyson réalise certainement son plus beau départ de cyclocross de sa vie, au bout du gazon, elle est encore deuxième, derrière Pierre Gautherat, qui comme à son habitude, a surgi dans les tous premiers mètres pour passer devant les filles, parties en première ligne… Lyson prend la wagon des garçons, roule propre et sur… Au retour du circuit à la zone technique, première partie du circuit, elle a déjà 20 secondes d’avance sur ses adversaires, et se trouve aux environs de la quinzième place au scratch, pas de chute dans le gras et les devers du fond du circuit. Elle enclenche la deuxième, et a l’air facile sur son vélo. Le reste de la course se passe comme le début, une course sereine, l’écart ne cesse d’augmenter, et Lyson se paie le luxe de rattraper l’un ou l’autre garçon. Elle continue à rouler propre et évite tous les pièges du parcours, sans assurer, elle continue à rouler et rester dans son rythme de course.

Elle termine sa course avec 3 min 33 d’avance sur la deuxième (en 20 minutes de course), mission accomplie, elle retrouve son titre perdu l’année dernière et du coup aura le droit à un maillot (en benjamine, elle avait reçu une cocarde tricolore). A l’arrivée, tout le Staff SSOL est là pour l’accueillir, et spécial ovation pour Tony, qui était en zone technique, mais aussi à gauche et à droite, et qui courait partout pour l’encourager. Lucas derrière la caméra et Daniel et Christine sur le parcours, tout comme Danièle et Hugo. Sans oublier bien sur la maman qui a beaucoup couru également…

Après la course, ce fut reconnaissance à vélo pour Lucas et Évelyne.

Dimanche matin, on remet cela. On arrive sur le terrain, Tony vient d’arriver (c’est lui le premier à s’élancer à la SSOL). Je vois avec lui, pour les détails techniques, je prépare le matériel si nécessaire, je passerai la journée en zone technique, pendant que Hugo et Lyson se retrouveront derrière les objectifs.

Toujours Christine, Danièle et Patricia en supportrices, et Daniel en coach…

C’est à Tony de s’élancer, dans un beau peloton, le circuit, même s’il est plus praticable que la veille, a séché, mais reste toutefois très glissant (avec des parties bien techniques), très roulant par endroit (ne permettant aucun repos) et particulièrement collant dans la carrière (avez-vous déjà essayer de rouler sur une bande de scotch double-face…? :)). Gêné dès le départ avec des concurrents chutant devant ou ne maîtrisant pas forcément leur vélo, Tony est pris dans la masse du peloton, puis, petit à petit, après une chute inévitable, prend ses marques et trouve son rythme. Puis arrive le dernier tiers du temps de course, course beaucoup plus relevée que l’année précédente, le champion sortant ne pointant pas dans le Top 5… Et la longue ligne droite où Tony se bat comme un beau diable pour ne pas prendre un tour de la part du gagnant, qui n’est autre que le champion du monde de VTT de la catégorie, il sprinte même pour passer la ligne juste devant lui et s’offrir le luxe de souffrir tout un tour durant encore, chapeau Tony, d’autres se seraient laissé doubler sans combattre pour ne pas endurer un dernier tour très difficile. Mais il ne s’arrêtera pas là, car dernier en course, il revient encore sur un adversaire à quelques mètres de la ligne pour le dépasser. Objectif atteint, au bout de l’effort, respect pour le Bonhomme !

Course suivante, les cadettes vont partir pour 20 minutes, suivies d’assez près par les cadets pour 30 minutes de course, et les féminines (également 30 minutes de course)…

Lucas et Evelyne vont donc partager le même circuit. Grosse présence alsacienne sur la course des cadets avec l’armada de Buhl entre autre. Objectif avoué de Lucas, faire partie des trois premiers alsaciens pour entrer dans l’équipe, qui a quelque chance de bien figurer (championne en titre l’année dernière). Dès le départ, cela roule très fort, et Lucas chute, sans gravité, gêné par le flot des adversaires. Puis, il remonte petit à petit, reprend ses adversaires, et se hisse dans le Top 3 alsacien. Une fin de course intense, où il se retrouve à la lutte avec un adversaire qui ne lâche rien, l’un et l’autre prenant tour à tour les devants. Le mano à mano nous a offert de belles images, finalement, Lucas devra céder la place sur la toute fin du parcours (les efforts consentis pour revenir dans la course ont du un peu peser sur la fin). Très belle course de Lucas, qui remplit en partie ses objectifs, puisqu’il sera classé en équipe d’Alsace).

Pendant ce temps, Évelyne, roule à l’opposé du parcours, et se bat à son niveau et avec ses armes (c’est seulement sa quatrième course de cyclocross de sa jeune carrière :)). Il manque un peu de technique, mais l’envie, la hargne et le courage sont là, et c’est grâce à ce beau mélange explosif, que loin de paraître ridicule (c’était un peu sa crainte), elle force l’admiration de ses adversaires directes (beaucoup plus expérimentées), qui lui diront après la course, notamment celle devant elle, qu’elle lui aura donné du fil à retordre…) Un grand bravo pour elle qui caresse même un Top 10 au scratch (11ème), laissant derrière elle des concurrentes plus jeunes et plus aguerries.

Puis c’est le temps de l’après course, le nettoyage du matériel et de l’humain, puis le RDV pour la remise des prix. A noter que tous les jeunes de toutes les courses sont montés sur l’estrade, ont été appelés, ont été récompensés, ont été médaillés. Pour la troisième année, cela semble donc en place, les filles ont été récompensées également, sans discrimination, et ont été récompensés dans leur catégorie respective (cadettes, juniors, espoirs, seniors et vétéranes). A noter également qu’elles ont toutes eu droit à leur maillot tricolore (même la junior qui était seule à courir), il est vrai que ce n’est pas de sa faute si personne ne vient pour se mesurer à elle… Donc un bel exemple à suivre sur toutes les courses en France. C’est comme cela que l’on va pouvoir attirer un peu plus les filles, et fidéliser les jeunes.

Quelques petits ratés néanmoins, il en faut bien, sinon ce ne serait pas une « Aventure », en matière d’arbitrage et de lavage de vélos (anecdotes que nous délivrerons en off pour ceux qui le souhaitent).

Merci donc à tous pour ce merveilleux week-end, encore un grand moment de club, merci tout particulièrement à Danièle, pour son soutien de supportrice ainsi qu’à Hugo, merci à VéloTop, qui nous permet d’avoir du matériel concurrentiel tout au long de l’année, merci, merci…

Et maintenant, pour nos braves, l’heure d’une pause bien méritée, après avoir fait briller les couleurs du Club (tout de même 4 podiums, dont un titre, pour 4 coureurs, ce qui fait de nous le club le plus récompenss d’Alsace sur ces championnats). En espérant que cela donnera des envies à d’autres pour les prochaines échéances…

Gilbert Dumont