Historique

historique

Quelques repères historiques de la vie de la SSOL.

La S.S.O. Liberté HABSHEIM, est une des plus anciennes Associations de HABSHEIM. Elle a été crée en 1919. Voici quelques faits marquants de l’Histoire du Club.

6 décembre 1919 :
Il est créé à HABSHEIM, une association qui a pour dénomination « Société de Gymnastique Ouvrière Liberté » Habsheim. Le premier président est SEILLER Alphonse. L’association a une section de gymnastique et une fanfare. Les entraînements et répétitions ont lieu dans la cour du restaurant Acker (ancien relais de poste démoli dans les années 80 – Actuellement emplacement du magasin Casino).

21 janvier 1927 :
Lors de l’Assemblée Générale annuelle, les premiers statuts sont adoptés.

23 avril 1927 :
L’Association achète un terrain de 13 ares situé dans l’actuelle rue de Petit-Landau et appartenant à HETZOG Charles, serrurier à Belfort et à son épouse née PREYSLER Marie Caroline. Charles HETZOG était devenu propriétaire de ce terrain le 20 avril 1918 par héritage de ses parents Joseph HERTZOG et de son épouse née Mathilde SCHWEITZER.
La vente s’est faite au prix de 2 000 F. par un acte enregistré sous Volume 243 – Folio 108 – N° 474 par A. STOLL notaire à Sierentz

31 août 1927 :
Les statuts de l’Association sont déposés au Tribunal Cantonal de Mulhouse. L’Association est enregistrée sous le N° Volume II – Folio 44. La publication est faite dans le journal « l’Express » de Mulhouse le 2 septembre 1927.

15 mars 1929 :
La construction d’une salle de sports est engagée sur ce terrain.

1931 :
La construction a pu être menée à son terme, grâce au travail bénévole des membres de l’Association. L’inauguration officielle a lieu le 14 juin.

10 janvier 1937 :
L’Association prend la dénomination de Société Sportive Ouvrière Liberté, qui est toujours son nom actuel.

1941 :
Comme beaucoup d’Associations d’Alsace/Moselle, le club est dissout par l’occupant allemand. Par l’article 19 du décret « d’Eigentumseinweisung » du 19 décembre, la Commune de Habsheim devient propriétaire des terrains et bâtiments.
Pendant toute la période de la guerre, la salle sert de dépôt de munitions et de vivres, de camp de prisonniers etc.

24 novembre 1944 :
Des tirs d’artillerie endommagent le bâtiment, ainsi que de nombreuses maisons à Habsheim.

1945 :
Un décret restitue l’Association dans son droit de propriété des terrains et locaux. Cette transaction est enregistrée par la section III « privilèges, hypothèque, séparations des patrimoines » du Tribunal Cantonal de Mulhouse le 4 septembre 1945.

26 octobre 1946 :
Le Club tient sa première Assemblée Générale de l’après-guerre. Elle décide de rénover les locaux. Pour financer cette reconstruction, elle contracte un emprunt hypothécaire de 100 000 F. auprès de la Caisse Mutuelle de Prêts et Dépôts de Habsheim. Une nouvelle fois les membres se mettent au travail pour reconstruire la salle.

28 janvier 1949 :
Georges RUETSCH, Président de l’Association, signe une demande d’indemnités de reconstruction, dans le cadre de la loi du 28 octobre 1946 sur les dommages de guerre.

1955 / 1965 :
Le Club connaît des difficultés. Les sections gymnastique et fanfare s’arrêtent. Il ne compte plus qu’une seule section : le tir et une dizaine de membres.

1966 :
Une équipe de jeunes, épaulée par quelques anciens, fait re-démarrer le Club.

1968 / 1972 :
Une politique en direction des jeunes est lancée. Plusieurs sections sont créées : lutte, tennis de table, folklore, danse enfants, gymnastique volontaire.

2 & 3 septembre 1989 :
Le Club fête son 70ème anniversaire. Il compte 8 sections et 180 membres.

30 & 31 octobre 1999 :
Le Club fête ses 80 ans au Dorfhuss en présence de nombreuses personnalités et en récompensant une quinzaine de dirigeants bénévoles.

2004 :
Le Club compte 9 sections et 356 licenciés dont la moitié de jeunes.

2009 :
Le Club fête son 90ème anniversaire au Dorfhuss en présence de M. Charles BUTTNER, Président du Conseil Général, des représentants de la Municipalité et de notre Fédération la FSGT. Il compte 10 sections et 476 licenciés.

Laisser un commentaire